Les plantes du jardin ont plusieurs fois changé d'endroit, pour des questions d'esthétique mais aussi pour les installer au mieux selon leurs spécificités.
Les rosiers n'ont pas échappé aux déménagements. Ils étaient à l'origine en pot ou pleine terre, plein nord, dans un coin abrité. Ils étaient bien mal en point et avaient des maladies. Comme conseillé dans mes livres de jardinage, ils sont là où les vents dominent (à l'ouest chez nous), ce qui permettrait d'éviter la prolifération de champignons.

Ils croulent sous les fleurs (merci les peaux de bananes !)

Avec les beaux jours, voici les premières roses : Lorient2007_0530_174041AALorient2007_0530_174136AA

- Sur l'image de gauche, la rose claire était à l'origine jaune/blanche. Elle vire au rose pâle.

-Sur l'image de droite, les roses jaunes se teintent également de rose, ce qui est joli mais surprenant.

Est-ce l'association de rosiers qui modifierait leur couleur ?

Est-ce l'acidité du terrain qui influerait sur le coloris ?

Si vous aviez la réponse, je serais ravie.

Je trouve leurs nouvelles couleurs très jolies et le fait qu'elles puissent s'harmoniser de la sorte est plutôt intéressant, non ?