Ce matin, je me mets enfin à message qui me tenait à coeur et que je retarde régulièrement.

Chez nous, le terrain est pauvre (probablement plein de remblais) et la terre ne retient pas l’eau. Le parterre de fleurs et d’arbustes installé dans les premiers mois est situé plein sud sud/ouest, sous un balcon. Il est composé d’une grande quantité de sable et de cailloux, et du fait du balcon, la terre y est peu arrosée. Plein ouest, nous avons un cèdre trentenaire qui absorbe l’humidité.

Je vous présente donc les quelques plants installés sur cet espace, qui paraissent bien adaptés à ces conditions. Après 1 an, elles semblent toutes croître et s’épanouir convenablement.

Les arbustes sont tous odorants, et embaument les chambres à la floraison.

2007_0613_154924AALa coronille : cet arbuste de garigue était une petite boule jaune/soleil en avril. Il  a continué à fleurir tout l’été, et a doublé de volume en deux saisons (printemps et été). Ses fleurs libèrent une odeur fraîche et délicate en soirée. Il n’est pas gourmand et demande aucune attention particulière. Un vrai bonheur ! A recommander. Il atteindra maximum 2 m à maturité.

L’oranger du Mexique / Choisya ternata 'Aztec Pearl' : C’est un petit arbuste compact,astec_pearl dont les feuilles froissées sont odorantes ainsi que sa floraison blanc/crème. Il résiste vraiment bien à la sécheresse. Il est dans un coin, quasiment jamais arrosé et en plein soleil en permanence (enfin tant qu’il y en a). Il nous a offert de belles petites fleurs au printemps, puis a commencé à s’étoffer. Il fera au maximum 1 m de hauteur.

Lorient2007_0510_171357AARomarin, thym et thym citron… Je vous passe les explications. Je souhaitais avoir des plantes odorantes et aromatiques au jardin. C’est chose faite. L’odeur du thym citron est très agréable, mais nous ne l’utilisons pas particulièrement en cuisine. Le romarin, quant à lui, n’a pas eu l’occasion de fleurir. C’est un chouchou à la cuisine…

Mon favori est le jasmin… Il évoque des souvenirs d’enfance. Il y a peu j’ai appris que son odeur avait des vertus « anti-déprime ». Il a vécu en pot sur le balcon quelques mois, pour se retrouver en pleine terre enLorient2007_0425_195629AA septembre 2006. Au printemps, il était compact et blanc de fleurs. Aujourd’hui grâce à des cordages, il a enfin atteint le balcon. J’espère que l’hiver le ménagera et qu’entre le gel et les tempêtes, il résistera. Non seulement il n’est pas gourmand mais en plus vraiment généreux. J’adore cette plante qui a trouvé un congénère pour habiter l’autre extrémité du parterre.  Il fait des fruits comme vous avez pu le voir dans le dernier petit jeu.
Je ne connais pas le nom de la variété, certainement la plus commune car achetée en supermarché. Ce n’est donc pas le jasmin officinal des jardineries…

2007_0613_154634AA

Pour parfaire ce petit coin de senteur, pouzzolane et pourpier tapissent le sol.

Un petit mot sur deux autres plantes géniales et résistantes, installées en haie.

La

verveine citronnelle : elle libère un parfum enivrant. Difficile de décoller le nez de ses feuilles ! Il a été rabattu il 2007_0613_155014AAy a quelques jours, afin de faire de petits pots de tisanes à offrir pour les mauvais jours. Elle ne supporte pas le gel, et passera l’hiver dans les combles en pot.

Eléagnus 'Ebbingei' – Eleagnus : il est vigoureux, très résistant aux embruns. C’est une espèce appropriée aux bords de mer. Impossible de se promener à proximité en cette saison, sans Eleagnusrenifler à tout va, pour trouver d’où vient cette odeur suave. Sa floraison de fleurs blanchâtres et parfumées en début d’automne est à peine perceptible à l’œil.

Son feuillage persistant et coriace, de couleur vert foncé au revers argenté, à la fois dense et touffu. Les nouvelles poussent sont d’une couleur argentée mate, assez originale. Il peut atteindre les 3 mètres.

Lorient2007_0720_105029AA

Avec le « détraquage » climatique, les défauts d’arrosage… mais aussi la nature de notre terrain, j’avais très envie de passer ce message, somme toute assez long. J’aimerais vous proposer de participer (décidemment on vous sollicite pas mal !!!) à un dossier sur ces plantes vigoureuses, résistantes au manque d’eau, aux expositions ensoleillées, parfois au gel, épatantes visuellement et « olfactivement »…

Je rêve d’un jardin ou les plantes se relayent de saison en saison pour offrir fleurs et senteurs toute l’année… sans grand entretien, juste pour le plaisir d’y vivre, de les voir et de s’évader…

A vous, si vous le voulez bien J